Salle PROMESS

PROMESS est une salle à double utilisation, en pédagogie ou en ingénierie. Le sigle signifie "PROfils de Mission et Enseignements en Sciences Spatiales". Dans sa configuration pour les enseignements, PROMESS a été livrée à l’UFE à la rentrée 2016. Elle sert aussi depuis 2017 aux campagnes d’ingénierie concourante de C²ERES.

Dans cette configuration d’ingénierie, une équipe projet est invitée pour une campagne complète de 5 à 10 sessions d’une demi-journée, au rythme d’une session par quinzaine, afin d’approfondir les grandes options de la mission spatiale envisagée et leurs traductions sur les systèmes embarqués et au sol.

Deux vues de PROMESS lors d’une campagne pour BIRDY-1 en 2017 (g.à dr. : N.Bochard étudiant M1, G.Quinsac doctorant PSL, B.Segret animateur PROMESS, M.Agnan chef de projet)


Avec l’appui de l’équipe C²ERES, le chef de projet organise le planning des sessions en fonction de la phase du projet et de ses priorités. Les membres de l’équipe, chercheurs ou ingénieurs, sont alors guidés au cours des sessions : les points techniques sont examinés sur la base de modèles de dimensionnement, disponibles ou développés et affinés entre les sessions. Soit les outils génériques d’un profil de mission sont suffisants, la suite logicielle DOCKS de PROMESS est faite pour ça, soit des outils métiers sont mis en oeuvre sur les portables des participants. Les modèles sont organisés dans un Cloud commun pour capitalisation au sein de l’équipe et visualisation sous VTS (logiciel CNES).

Les sessions parcourent ainsi l’ensemble des composantes clés d’un projet de mission spatiale : le manifeste, les spécifications de haut niveau, les concepts d’opération, la décomposition en sous-systèmes, les budgets systèmes et l’analyse de risque. Le processus s’inspire du "modèle en SPIRALE" popularisé par le CDF de l’ESA comme fil conducteur des travaux.



TestPOD 3U

Un TestPOD permet de tester un CubeSat sous vibrations et sous chocs en vue de le qualifier pour un lancement fusée. Il permet aussi de s’assurer très tôt que le CubeSat respecte les tolérances de dimension du déployeur standard. Mais en plus de tout ça, notre TestPOD nous sert également pour les tests thermiques en cuve SimEnOm.

Notre TestPOD 3U est adapté à la qualification des CubeSats 1U, 2U et 3U. Il a été réalisé et offert par notre partenaire NCKU à Taïwan. Son originalité est d’avoir un système de rail interne quasi-dynamique (QDRS) qui rattrape le jeu de certains déployeurs (Nanoracks). Une plaque d’interface réalisée sur mesure permet de le fixer sur la table vibrante de la Plateforme d’Intégration et de Tests (PIT) à l’Observatoire de Saint-Quentin-en-Yvelines (OVSQ). D’autres plaques d’interfaces pourront être réalisées si besoin. Une campagne de tests à la PIT en 03/2017 a permis de caractériser en détails son comportement en vibrations.

Nous l’avons aussi utilisé pour les tests sous vide et en cyclages thermiques du modèle de vol de PICSAT, le nanosat soutenu par ESEP qui doit voler en 2017. Dans ce but une nouvelle plaque d’interface dédiée à la cuve SimEnom du LESIA a été réalisée, puis le TestPOD a été nettoyé, tous ses pas de vis "borgnes" ont été ouverts, le tout a ensuite été dégazé. Les tests ont duré jour et nuit pendant 6 jours en 08/2017, le CubeSat est ressorti en bonne santé et le TestPOD a été très apprécié !

Ainsi, le TestPOD est désormais opérationnel pour les CubeSats aussi bien en vibrations à la PIT qu’en vide thermique dans la cuve SimEnOm.



Retour en haut de la page