Editorial of the July 6, 2016

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur ? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur ?



Opening of the C²ERES website

by Pierre Drossart, directeur d’ESEP

[à traduire]

Le Campus et Centre d’Etude et de Recherche pour l’Exploration Spatiale a pour vocation d’entrer pleinement dans la démocratisation de la recherche instrumentale spatiale. Sa double orientation formation et recherche permet des synergies entre les développements poursuivis dans le cadre du Master OSAE (Outils et systèmes de l’Astronomie et de l’Espace), et les programmes instrumentaux, particulièrement orientés vers les nanosatellites, poursuivis dans le cadre des programmes de recherche soutenus par le labex ESEP (Exploration Spatiale des Environnements Planétaires).

Pourquoi des nanosats, et pour quoi faire ? A côté des grands programmes spatiaux des agences nationales et internationales, dont les temps de développement sont longs (15 ans sur les missions M5 de l’ESA), l’attrait pour des programmes de plus petite envergure, mais plus réactifs ne se dément pas à l’international. Même si le modèle économique et industriel de cette filière spatiale reste à démontrer, il est apparu dans les réflexions de la communauté impliquée dans ESEP que des programmes de recherche originaux, ciblés et accessibles sur des budgets modestes (à l’échelle du spatial…) avaient un intérêt scientifique majeur. On trouvera sur ce site les projets actuellement suivis dans le cadre CERES, à des niveaux d’avancement divers.

Leur caractéristique commune est d’être à l’échelle d’une Communauté d’Universités et d’Etablissements, et c’est donc cet axe qui est présenté au sein de PSL comme un développement de nouvelles activités, avec une attractivité au-delà du secteur traditionnel des « clients » scientifiques du spatial, et une forte réactivité, impliquant des formations, en particulier sous la forme de stages étudiants.

Les outils spécifiques développés dans le cadre C2ERES sont décrits sur ce site : ils comportent tout particulièrement le développement des moyens de tests et d’intégration, ainsi que le développement de moyens d’étude intégrés, sur le site en cours d’installation de l’Observatoire de Paris à Meudon.

L’initiative de C2ERES est donc un pari pour le développement de compétences visant à donner l’accès à l’espace de nouvelles expériences dans les domaines les plus variés.

Pierre Drossart
28/7/2016



| Contact | Notice légale       Suivre la vie du site
osae Image Map